Return to site

"Gérer du business incrémental"

Depuis vingt-cinq ans, l'équipe du cabinet TMC France travaille avec de grands groupes français et étrangers dans le domaine de la formation au management, à l'action commerciale et aux relations clients. TMC parraine Références (par oomark), une newsletter quotidienne, au croisement des cultures professionnelles et personnelles, publiée par Jean-Jacques Salomon.

Les textes proposés ici sont le fruit de leur collaboration.

· Culture

Pourquoi ne dit-on pas la chose plus simplement ?

Dans les PME, on développe une relation client et on travaille un compte.

Dans les groupes, on gère du business incrémental.

Il s'agit presque de la même chose.

Contrairement à incrémentiel, incrémental ne figure pas dans le Petit Larousse, mais sa signification ne fait pas de doute : l'adjectif caractérise les parties ajoutées.

Le mot est courant dans le langage informatique, qui l'a propulsé sur la scène publique.

Générer du business incrémental, c'est vendre des produits et services complémentaires à un client chez lequel on est déjà présent.

Le b a-ba de la vente en somme.

Mais, de son origine, l'expression a conservé un parfum de rigueur technique.

Et, dans les groupes internationaux, où l'on aime modéliser, générer du business incrémental donne ainsi un sentiment de maîtrise du dispositif.

Faites-nous suivre vos bonnes formules (dans la rubrique "contact") et recevez la première édition de l’ouvrage « C’est quoi le Plan B ? » publié aux Éditions du Palio et participez activement à la prochaine édition 2018-19 !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly